Calcul frais de notaire : optez pour les calculateurs en ligne !

Le secteur de l’immobilier est l’un des foyers économiques les plus rentables et les plus courtisés en France. Partout, les investisseurs ne manquent pas au sein de l’hexagone. Certains disposent de grands projets, d’autres encore se contentent de l’achat d’un seul logement par exemple. Le fait est qu’il y a un certain nombre de démarches administratives ainsi que certaines règles qui doivent impérativement être connues et respectées, si l’on veut conclure de bonnes affaires dans ce domaine. Pour les acheteurs, une des notions qu’il faut connaître est celle des frais de notaire. Beaucoup pensent savoir de quoi il s’agit, mais se trompent sur la signification de ce terme, c’est pourquoi nous avons décidé d’en parler au sein de cet article.

Que désignent les frais de notaire ?

Compte tenu de leur nom, on pourrait être amené à penser que les frais de notaire sont encaissés par le notaire qui participe à la transaction d’un bien immobilier. Cette croyance est tout simplement fausse, car même s’il est vrai que ces frais sont encaissés, en effet, par le notaire, ce dernier reverse une grande partie, la majorité même, à l’État en tant que taxes. Le notaire n’encaisse environ que 17 à 20 % de ce qu’il reçoit comme frais de notaire. papiers notaire Les frais de notaire sont prélevés sous forme de pourcentage sur le montant d’achat du bien immobilier dont il est question, et celui-ci va dépendre d’un certain nombre de facteurs, et avant tout du type d’immobilier dont il s’agit ; neuf ou ancien. Pour ceux qui ne sauraient pas comment sont déterminés les biens immobiliers anciens et neufs, voici la réponse : un bien immobilier est considéré comme neuf dans les cas suivants :

  • s’il est prévu de le construire ;
  • s’il est en cours de construction ;
  • s’il est fini depuis moins de 5 ans.

Si le bien immobilier n’entre pas dans l’un de ces cas de figure, alors il est considéré comme étant ancien. Le prélèvement des frais de notaire s’élève à un pourcentage d’entre 2 et 3 % pour l’immobilier neuf, contre 7 ou 8 % pour l’ancien, ce qui fait une différence considérable.

Est-ce possible de calculer ses frais de notaire soi-même ?

Non seulement il est possible de calculer les frais de notaire (qui, rappelons-le, sont toujours versés par l’acheteur), mais on peut le faire avec une facilité déconcertante, grâce aux calculateurs de frais de notaire sur Internet. Ainsi, pour calculer vos frais de notaire, rendez-vous sur l’un des nombreux sites qui proposent des calculateurs, et entrez les données qui vous seront demandées afin d’avoir les résultats voulus. Les données à entrer vont varier d’un calculateur à un autre pour plus ou moins de précision, mais voici ce qu’il est essentiel de renseigner :

  • le type d’immobilier que vous souhaitez acheter (neuf ou ancien donc) ;
  • le département où se trouve le bien immobilier en question ;
  • le montant d’achat du bien immobilier ;
  • précisez si oui ou non vous avez eu recours à un emprunt pour réaliser votre achat, et si oui, précisez la nature de ce dernier (avec ou sans garantie hypothécaire).

Si d’autres informations vous sont demandées, elles n’en seront que facultatives, car celles qui sont citées plus haut suffisent à vous donner un calcul assez précis de ce que vous aurez à payer.